shopify traffic stats
Menu
Partager

QUELLE EST LA SITUATION DU SURENDETTEMENT EN FRANCE ?

Le 22/03/2018, dans Actualités
QUELLE EST LA SITUATION DU SURENDETTEMENT EN FRANCE ?
5 (100%) 1 vote

On estime aujourd’hui à près de 22% la part des ménages français en situation de surendettement. Le chiffre reste élevé mais il traduit une amélioration. En effet, depuis près de 3 années consécutives, le nombre de dossiers déposés à la commission de surendettement a nettement reculé. Comment expliquer cette embellie et quelle est la situation actuelle du surendettement en France ? Faisons le point.

Des cas de surendettement qui diminuent en France

 Si une personne ne parvient pas faire face de manière durable aux dettes qu’elle a accumulées, elle est en situation de surendettement. Elle peut alors saisir la commission de surendettement des particuliers afin d’obtenir le réaménagement ou l’effacement de tout ou partie de ses dettes. D’après un récent rapport de la Banque de France, 180 000 procédures de surendettement ont été déposées en 2017, soit une diminution de 4,7% par rapport à 2016, et de 14,4% comparé à l’année 2014.

L’endettement moyen s’établit aux alentours 23 000 euros, hors crédits immobilier. Ce sont également les dossiers de surendettement liés au crédit à la consommation qui ont le plus baissé avec une réduction de 29% sur l’année 2017. Observée depuis près de 3 années consécutives, cette diminution des cas de surendettement s’explique notamment par la loi de consommation 2014 et aussi le niveau très bas des taux d’intérêts du crédit.

Les avancées de la loi de consommation 2014

Le ralentissement du surendettement serait en partie redevable à la loi Consommation de 2014. D’une part, cette loi permet aux consommateurs de disposer de plus d’informations sur les crédits lorsqu’ils réalisent des achats. D’autre part, ils sont également mieux protégés lorsque leur situation financière se fragilise.

Par exemple, si un dossier de surendettement est recevable, un plan conventionnel de redressement d’une durée de 7 ans, au lieu de 8 précédemment, est mis en place. De plus, en cas de rejet de prélèvement pour les services essentiels (eau, électricité, téléphone), les banques et les opérateurs de services ne peuvent plus facturer de frais aux personnes en situation financière difficile.

Enfin, depuis le 1er janvier 2016, tout professionnel ayant à faire à un particulier doit être affilié à un centre de médiation. Ce dispositif de médiation offre à tout consommateur de faciliter la résolution amiable d’un éventuel litige.

L’attractivité du rachat de crédits avec des taux bas.

On explique également le recul du surendettement en France par le niveau très attractif des taux du crédit. En effet, contre toute attente, les taux d’emprunt se sont maintenus à des niveaux historiquement bas en 2017. Actuellement, un crédit se négocie en moyenne aux alentours de 1,4% sur 15 ans et 1,6% sur 20 ans, soit une hausse finalement très réduite sur une année glissante.

De nombreux ménages ont donc réalisé une opération de restructuration, de renégociation ou de rachat de crédits afin de réduire leurs mensualités et de retrouver une situation financière plus saine. Rappelons que le rachat de crédits permet de regrouper tout ou une partie de ses emprunts dans un seul prêt aux conditions plus avantageuses. Par cette opération, on peut faire baisser le poids de ses charges mensuelles et éviter ainsi une situation de surendettement, tout en simplifiant sa gestion.

Effectuer une simulation

Être rappelé par un de nos conseillers

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.